PRESS

madame FIGARO japon



 View article online

 

 

INTERVIEW BY:

Limited Edition Square

LIMITED EDITION SQUARE, ‘The shop in a gallery’ à l’atmosphère et au décor rétro-jazzy, c’est une sélection ‘made in France’ différente chaque mois de designers, d’artistes, de créateurs en mode et accessoires, de pièces de mobilier et luminaires.
…………

Lieu. 3 rue Eugène Varlin, Paris 10e.
Horaires. Mardi au Dimanche. 14h30 à 20h00.

 

Défilé d'Esperluette, Paris, Mai 2013 (c) Petits Diables.

Défilé d’Esperluette, Paris, Mai 2013 (c) Petits Diables.

Asako Kawate, la créatrice de la marqueEsperluette revient à Limited Edition Square avec les pièces qu’elle a présentées il y a quelques jours à son défilé parisien au Paname – Art Café dans le 10e.

On vous en avait déjà parlé au début du printemps lorsqu’elle est venue présenter les premières ‘Pop Up Dresses‘ de sa collection à la boutique dont la caractéristique très japonisante est de se replier dans une des poches de la robe et de se transformer en petit sac! Asako Kawate a choisi de ne travailler sur ses pièces qu’avec des soies ocre, or irisé, bleu-vert canard, tissus qu’elle est allée chercher à Lyon. Une exigence de qualité qui se retrouve dans les coupes de ses pièces très inspirées par les années 40 & 50. Tailles ceintrées, décolletés dos, bas de jupes découpées façon redingote, manches amovibles, la créatrice travaille le smoke, le galon et recouvre ses boutons des tissus qu’elle utilise pour les robes: des finitions qui témoignent de l’expertise capitalisée par la créatrice au cours de ses années de stylisme pour des maisons de haute couture.

A l’occasion de son premier défilé, organisé par ‘In The Mood For Look’, Asako a imaginé une  scénographie originale à laquelle se sont associées quatre danseuses contemporaines [Cindy Emelie, Marion Parrinello, Léa Scher, Céline Taranto]. Ces mannequins d’un soir ont tout d’abord évolué, le corps habillé de combinaisons couleur chair, en adoptant des mouvements empruntés aux animaux dont les cris étaient mixés avec la musique classique choisie par la créatrice pour le défilé. Puis, devant le public présent, elles ouvraient leurs Pop Up Dresses,  jusqu’alors repliées en petit sac, avant de s’en vêtir et d’adopter des démarches chaloupées… Faut-il penser qu’une robe assagit ‘l’animale‘ qui est en nous? On ne sait! Mais le propos volontairement décalé de ce défilé, par rapport à ce qui peut se pratiquer par ailleurs, correspondait justement à la volonté de la créatrice de s’en départir. Franc succès, applaudissements et jolis débuts pour Esperluette!

D’Asako, on aurait envie de décrire la silhouette colorée, lumineuse et douce, le carré de cheveux noirs, le soin avec lequel elle joue les accessoires. Toutefois, on préfère vous inviter à venir découvrir son travail à la boutique car c’est lui qui parle le mieux d’elle.

———–

Questions à Asako KAWATE, créatrice de la marque ESPERLUETTE.


Limited Edition Square. Comment es-tu venue à la mode?
Asako Kawate. L’art a été ma première passion. J’ai toujours beaucoup dessiné. L’environnement dans lequel j’ai grandit m’a appris et m’a donnée le goût pour les arts manuels: une  amie de ma mère possède un champ d’indigo [beaucoup utilisé pour la teinture des tissus au Japon], un ami de mon père est peintre sur Kimonos, mon oncle quant à lui a monté un grand atelier de tissage ne travaillant que la soie… Enfant, mes voisins élevaient des vers à soie, on habitait au milieu des muriers [les feuilles dont sont nourris les vers à soie]. Avec mes amis, nous mangions les mures quand c’était la saison… J’aime travailler avec mes mains, la couleur et je suis à la recherche d’une mode intemporelle, et non de quelque chose qui serait ‘à la mode‘!

Lted. Comment définirais-tu la silhouette Esperluette?
AK. Chaque modèle d’Esperluette est une sculpture qui doit mettre en valeur le corps de celle qui le porte.

Lted.  Ton style est très marqué par les années 40-50. D’ou te vient cette source d’inspiration?
AK. Au début j’étais très étonnée quand on m’a dit que mes modèles avaient un côté ‘rétro’ . Mais c’est vrai que j’aime m’habiller avec des vêtements vintage. Cela me fait rêver de regarder de vieux films où les personnages sont chics, portent chapeaux et gants…

Lted. Quels sont les projets d’Esperluette?
AK. Une exposition est prévue au Japon au mois de Juillet dans une galerie d’art. Je vais poursuivre mon travail sur des pièces conceptuelles et artistiques. Très prochainement, je présenterai des jupes jouant sur des effets d’optique !